Le projet SWEDD

Le projet d’Autonomisation des Femmes et Dividende Démographique au Sahel – Sahel Women’s Empowerment and Demographic Dividend (SWEDD) a été lancé en novembre 2015 dans sept pays (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad)  pour accroître l’accès des femmes et des adolescentes à la santé sexuelle et reproductive, notamment la planification familiale volontaire et la santé maternelle.

Ce projet a vu le jour grâce au soutien financier de la Banque mondiale, l’appui technique du Fond des Nations Unies pour la population (UNFPA) et de l’Organisation Ouest Africaine pour la Santé (OOAS)

Cette initiative régionale améliore également la santé et la nutrition des enfants, renforce l’éducation des filles et s’emploie à mettre fin au mariage des enfants et à d’autres pratiques néfastes.

Le 28 juin 2020, le Conseil des administrateurs de la Banque mondiale a octroyé un financement additionnel de 376 millions de dollars pour soutenir l’exécution de la Phase 2 du projet SWEDD. Ce financement porte l’appui global de la Banque mondiale à 680 millions de dollars pour renforcer le capital humain et impulser le développement des pays africains grâce à l’autonomisation des femmes.

D’autres pays, tels la Guinée et le Cameroun ont rejoint le projet SWEDD en 2020.

Objectifs global :

Accélérer la transition démographique, déclencher le dividende démographique et réduire les inégalités de genre dans la région du Sahel

Objectifs spécifiques :

Composante 1

Créer une demande pour les produits et services de santé reproductive, maternelle, néonatale, infantile et nutritionnelle (SRMNIN) en favorisant le changement social et de comportement, et l’autonomisation des femmes et des adolescentes.

Composante 2

Renforcer les capacités régionales afin d’améliorer l’offre en produits de santé reproductive, maternelle, néonatale, infantile et nutritionnelle et en personnel qualifié.

Composante 3

Renforcer le plaidoyer et la concertation de haut niveau menés dans le cadre du projet et à renforcer les capacités pour l’élaboration des politiques et la mise en œuvre du projet.